Alma et le télescope Subaru sur la piste des énigmatiques tueurs de galaxies primordiales

Il y a presque un siècle, Edwin Hubble nous ouvrait le royaume des galaxies en montrant que des nébuleuses dans le fameux catalogue de l’astronome Charles Messier, telles Messier 31 et Messier 87, étaient en fait des objets extérieurs à la Voie lactée et qu’elles devaient donc être comme elle des Univers-îles, au sens de Kant dans un opuscule de 1755, c’est-à-dire des ensembles d’étoiles identiques au système stellaire que nous appelons la Voie lactée, notre Galaxie.

M31 et M87, alias les galaxies d’Andromède et Virgo A, sont ce que l’on sait être depuis les travaux de l’astronome irlandais Lord Rosse au milieu du XIXe siècle, des exemples de galaxies respectivement spirales et elliptiques. Mais il faudra plus de temps pour découvrir que si dans le premier cas la galaxie contient encore du gaz et des poussières dans des nuages moléculaires où se forment des pouponnières d’étoiles, ce n’est pas le cas dans M87 qui est appauvrie en ces matières et où la formation stellaire est faible.


Jean-Pierre Luminet, directeur de recherche au CNRS, et Françoise Combes, professeur au Collège de France, nous parlent des trous noirs, notamment des grands trous noirs supermassifs des galaxies qui sont derrière les quasars et qui impactent l'évolution des galaxies. © Fondation Hugot du Collège de France

Une évolution conjointe des trous noirs supermassifs et des galaxies

Il faudra beaucoup de temps aussi après Messier et Rosse pour découvrir que M87 et la Voie lactée contiennent des trous noirs supermassifs et qu’il s’agit d’une situation aussi générale que la répartition des galaxies en deux classes principales, à savoir les spirales et les elliptiques. Or, on constate dans beaucoup de cas une relation de proportionnalité entre la masse d’une galaxie et celle du trou noir supermassif qu’elle héberge et comme les grandes galaxies elliptiques sont aussi dépourvues de gaz et de poussière et qu’elles contiennent des trois noirs supermassifs de très grande taille, on suspecte une relation...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles