Allocution d'Emmanuel Macron : entre attente, résignation et inquiétude à Narbonne

À Narbonne (Aude), l'heure était aux interrogations avant l'allocution présidentielle du mercredi 31 mars. Emmanuel Macron allait-il annoncer un nouveau confinement ? Sommes-nous prêts à vivre comme au printemps dernier et respecter des règles drastiques ? Certains se faisaient à l'idée, quand d'autres refusaient de l'envisager. "On va faire la révolution", assenait un passant. Toute la ville ne parlait que de l'allocution d'Emmanuel Macron prévue à 20 heures. Du côté des commerçants, c'était l'abattement. "Notre boutique a été fermée deux fois déjà", regrettait le gérant d'une boutique de souvenirs. Dehors, les familles profitaient des potentielles dernières heures de liberté. La fin du "sur-mesure" Les nouvelles restrictions annoncées concernent désormais tous les Français, comme l'assurait la journaliste France Télévisions Anne Bourse, en duplex depuis le palais de l'Elysée à Paris avant l'allocution du chef de l'État : "L'hypothèse privilégiée est celle de mesures au niveau national". Les mesures de confinement déjà en vigueur dans 17 départements ont donc été étendues dans toute la France "avec des restrictions de déplacement". Le temps du "sur-mesure" est donc terminé.