Allocation de rentrée scolaire : après la polémique Blanquer, la droite réclame une loi anti-détournements

·1 min de lecture

Pas question de laisser retomber le soufflé… Dans la foulée des déclarations du ministre de l’Education nationale sur la prétendue augmentation des achats d’écrans plats au moment du versement de l’allocation de rentrée scolaire (de 370 à 404 euros par enfant) la députée Marine Brenier a dégainé une proposition de résolution pour pousser le gouvernement à revoir le système des aides sociales à l’éducation. “Les Républicains ont énormément travaillé sur la question depuis le début du quinquennat, avec des propositions concrètes. Il est temps que le gouvernement agisse”, décrypte l’entourage de l’élue niçoise, auprès de Capital.

Alors que Jean-Michel Blanquer est au cœur d’une polémique pour avoir évoqué “des achats d’écrans plats plus importants en septembre qu’à d’autres moments”, une allégation contestée par de nombreux médias, Marine Brenier entend recentrer le débat sur le détournement des aides scolaires. Un phénomène incontestable, selon la parlementaire. “L’allocation de rentrée scolaire (ARS) ou encore les bourses scolaires versées de l’école élémentaire au lycée ne remplissent pas toujours leur mission. (...) En réalité, de nombreux parents détournent le but de ces aides pour se procurer d’autres biens, souvent très éloignés des besoins scolaires des enfants. Par conséquent, plusieurs élèves, dès le premier jour de la rentrée, ne disposent pas des fournitures nécessaires”, écrit la députée, dans la proposition de résolution que Capital a consulté en exclusivité.

A l’appui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'ouragan Ida risque d’être la pire catastrophe météo de l'Histoire, avertit l’ONU
Covid-19 : deux nouvelles mesures pour faciliter la vaccination des plus âgés
Après l’Afghanistan, les Etats-Unis fourbissent leurs armes face à la Chine
Emmanuel Macron veut faire de Marseille "une capitale de la Méditerranée"
Le risque de myocardite accru pour les malades du Covid-19

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles