Elle harcelait les pompiers : une femme condamnée à 10 mois de prison

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Une habitante de Monluçon a été condamnée à 10 mois de prison pour avoir harcelé les secours. (Photo d'illustration : Getty Images/iStockphoto)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Faits divers
    Faits divers

Une habitante de Montluçon a été une nouvelle fois condamnée pour avoir harcelé des pompiers. Elle avait déjà passé près de 2 000 appels malveillants.

Une femme de 42 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Montluçon (Allier), ce lundi 20 décembre pour avoir une nouvelle fois harcelé les pompiers, rapporte France 3.

La quadragénaire avait déjà été condamnée à six mois de prison en avril 2021 pour avoir passé près de 2 000 appels "malveillants" ainsi que pour des "violences" envers un pompier. Au total, lors de son premier procès, une cinquantaine d'interventions avaient été recensées à son domicile.

368 appels en 1 mois et demi 

Depuis sa sortie de prison, le 9 octobre et jusqu'au 19 novembre, elle a continué à harceler les secours et a passé 368 appels aux pompiers de l'Allier. Fortement alcoolisée, elle appelait pour parler ou se plaindre. Les secours devaient parfois intervenir car elle assurait s'être plantée un couteau dans la main ou avoir mis le feu chez elle. 

Le 28 novembre et le 2 décembre, les pompiers interviennent pour des malaises et une blessure à la tête. La quadragénaire s'en prend à eux, les accuse de viol, frappe l'un d'entre eux et tente de répandre son sang sur un autre alors qu'elle est atteinte d'une hépatite C.

10 mois de prison

L'avocate de la prévenue a rappelé que sa cliente était très isolée et présentait des troubles psychiatriques. Comme lors de la précédente affaire, une altération de son jugement a été retenue par le tribunal. 

L'avocat des pompiers et du Service départemental d'intervention et de secours (SDIS) 03 a estimé que "le coût des 17 interventions chez cette dame dépasse les 1 200 euros". 

Elle a été condamnée à 10 mois de prison ainsi que 5 ans d'interdiction de séjour dans l'Allier avec obligation d'indemniser les victimes.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles