Alliance Vita ouvre une fausse boutique anti-PMA et GPA en plein Paris

Action pop up d'Alliance Vita contre le marché de la procréation.

Le mouvement ultraconservateur a inauguré mardi un espace éphémère dans le quartier de l'Opéra, pour dénoncer un risque de «marchandisation de la procréation». Plusieurs militants pour l'égalité des droits dénoncent «caricature», «amalgames» et «fantasmes».

Pour entrer, il faut montrer patte blanche. A l’entrée de la «boutique éphémère» inaugurée ce mardi par le mouvement ultraconservateur Alliance Vita en plein cœur de Paris, un vigile monte la garde. «C’est un showroom privé», nous dit-on. Seuls les journalistes et les sympathisants dûment annoncés sont autorisés à pénétrer dans ce drôle d’espace, Ovni au milieu des boutiques de chaussures, chapeaux et autres cantines qui peuplent le très chic passage Choiseul, dans le IIe arrondissement de Paris. Sur la vitrine noire, quelques inscriptions énigmatiques : «Conception sur mesure», «Location-Vente-Achat». Et à l’intérieur : 60m2 d’une fausse boutique destinée à dénoncer, pêle-mêle, la procréation médicalement assistée (PMA) et la gestation pour autrui (GPA), alors que prennent fin les états généraux de la bioéthique, largement monopolisés par les milieux conservateurs.

Etagères pleines de poupons flanqués de code-barres, hommes sans visages, femmes enceintes dans des cartons, microscopes destinés à scruter et sélectionner les meilleurs gamètes : la mise en scène, loin d’être subtile, illustre la rengaine tenue depuis des lustres par ce mouvement créé par Christine Boutin en 1993, et qui milite contre l’avortement, l’euthanasie, ainsi que la PMA pour toutes et la GPA, non sans avoir, au passage, manifesté sans relâche contre le mariage pour tous en 2012-2013. «Avec cet espace, on cherche à montrer ce qui se passe ailleurs dans le monde et qui pourrait arriver en France», explique Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita, pour qui «ouvrir la PMA à toutes les femmes ferait sauter une digue et obligerait la France à basculer dans un nouveau paradigme : un marché de la procréation, source de maltraitances (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Asile: soirée houleuse à l’Assemblée où Gourault sort de ses gonds contre LR
Dans les Vosges, Macron ne se «calfeutre» pas face aux mécontents
Constitution: Rugy compte sur le Parlement pour «regonfler» la copie gouvernementale
Un million de dollars de portables volés à l’aéroport de Rio
Notre-Dame-des-Landes «Hulot a changé l’ambiance, pas les choses»

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles