Alliance Dupont-Aignan – Le Pen : Macron dénonce une “combine”

“Présidente de la République, je nommerai Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre de la France”. Voilà, c’est dit, le dirigeant du parti “Debout la France” sera chef du gouvernement si Marine le Pen est élue le 7 mai. Avec ce petit arrangement, celui qui a obtenu 4,7% des votes au premier tour apporterait donc ses voix au Front National et accéderait à un poste inespéré.

“Ensemble, unis, redonnons à notre pays sa grandeur. Vive la République ! Vive la France !” #MLPNDA #ChoisirLaFrance pic.twitter.com/Occ6yesKzz— Marine Le Pen (@MLP_officiel) April 29, 2017

Emmanuel Macron, le rival de Marine Le Pen, a moqué une “combine” passée pour régler les “problèmes de crédibilité” de la candidate de l’extrême droite et de “financement” de son allié souverainiste.

“Ce n’est pas un ralliement. Je suis et reste un homme libre. J’ai osé devant l’histoire bâtir un accord de gouvernement.”— N. Dupont-Aignan (@dupontaignan) April 29, 2017

Lors d’une visite dans une exploitation agricole d’Usseau, dans la Vienne, il a dénoncé le programme du FN et ses conséquences nuisibles aux agriculteurs.

Emmanuel Macron :

“Le projet que porte Marine Le Pen, et ce n’est absolument pas la question de savoir si c’est monsieur X ou Y qui est premier ministre, c’est le projet qu’elle porte. Une élection présidentielle c’est cela. C’est un projet qui est porté devant le peuple. Le projet de Madame Le Pen est un projet dangereux pour le pays et pour la ruralité française parce que c’est un projet de fermeture des frontières et de rétrécissement.”

Le ralliement de Dupont-Aignan fait en tous cas du bruit. Après l’annonce, deux responsables de Debout la France ont démissionné, et Bernard Accoyer, secrétaire général de LR, a estimé que le candidat déchu du premier tour avait montré son vrai visage, celui de de la “trahison”.

Tout le mal que Nicolas Dupont-Aignan avait dit de Marine Le Pen avant son soutien du second tour https://t.co/jE0L7ywnbr— Anne Sinclair (@anne_sinclair) April 29, 2017

.lesRepublicains Ils étaient sans ambiguïté : un gaulliste ne peut se compromettre avec le FN, il en va de son honneur. Dupont-Aignan vient de perdre le sien— Bernard Accoyer (BernardAccoyer) April 29, 2017

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages