« Vous allez voir, tout va bien se passer » : février 2020, Olivier Véran remplace Agnès Buzyn au ministère de la Santé

·2 min de lecture

Covid-19 : Le gouvernement interrogé au lendemain du départ d’Agnès Buzyn en 2020

Les débuts de la crise du coronavirus, vus depuis le Sénat. Dans notre chapitre précédent, la Haute assemblée interrogeait le gouvernement, le 29 janvier 2020, sur les conditions du rapatriement des Français présents à Wuhan, le premier foyer international de la pandémie. Les premiers ressortissants sont de retour le 31 janvier, et atterrissent à Istres (Bouches-du-Rhône), grâce à un escadron de la base militaire de Creil (Oise). D’autres vols succèdent à cette opération dans les tout premiers jours de février. C’est également à ce moment que Santé publique France, sur demande de la Direction générale de la Santé, ordonne une première commande importante de 28 millions de masques FFP2. Rétrospectivement, le mois de février 2020 fait figure de « drôle de guerre », face à un virus toujours considéré comme exogène. C’est dans ce contexte que l'avenue de Ségur change de locataire.

Le premier cas groupé de covid-19 est détecté le 7 février 2020, à la station de ski des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie). Cinq Britanniques ont contracté le virus auprès d’un de leur compatriote qui a séjourné en Asie. Trois écoles sont fermées pour deux semaines et les isolements préventifs se multiplient. La situation semble sous contrôle. Interrogée plus tard, le 23 septembre 2020, par la commission d’enquête du Sénat sur la venue de 3 000 supporters italiens en France pour un match de Ligue des Champions, Agnès Buzyn reconnaît : « La France n’a plus aucun cas depuis le 7 février. Il y a eu le cluster des Contamines-Montjoie, et il ne se passe plus rien depuis. Je pense que, dans l’inconscient, nous pensions que nous nous étions trompés, que la Chine arrivait peut-être à endiguer. » Au moment de la rencontre sportive polémique, Agnès Buzyn a déjà quitté le ministère depuis dix jours.

« En plein risque de pandémie du coronavirus, vous décidez de changer de ministre ! »

Olivier Véran, nommé en catastrophe le 16 février 2020, est l’homme (...) Lire la suite sur Public Sénat

Covid-19 : quand, en février 2020, le confinement de Wuhan faisait craindre le pire sur l’approvisionnement en médicaments

Covid-19 : février 2020, Jérôme Salomon dément toute pénurie de masques chirurgicaux

Covid-19 : fin février 2020, l’heure est encore à l’union sacrée entre l’opposition et le gouvernement

Éric-Emmanuel Schmitt écrit sur l’égarement originel pour éclairer le présent

Porno : malgré la loi, les sites toujours accessibles aux mineurs