"Vous allez m'obliger à sortir de ma réserve" : Un journaliste de France 3 recadre fermement un candidat RN sur la privatisation de l'audiovisuel public

"Vous crachez dans la soupe que vous êtes en train de boire" : Échange houleux entre un candidat RN et un journaliste de France 3 sur la privatisation de l'audiovisuel public -
"Vous crachez dans la soupe que vous êtes en train de boire" : Échange houleux entre un candidat RN et un journaliste de France 3 sur la privatisation de l'audiovisuel public -

Jordan Guéant, journaliste à France 3 Alpes, a répondu à Alexis Jolly, candidat RN à sa réélection en Isère, qui a ironisé un peu plus tôt sur son avenir en cas de privatisation de l'audiovisuel public.

L'avenir de l'audiovisuel public suspendu aux résultats des élections législatives 2024. Dès le lendemain de l'annonce par Emmanuel Macron de la dissolution de l'Assemblée nationale et donc de la convocation des électeurs les 30 juin et 7 juillet prochains, Sébastien Chenu, cadre du Rassemblement national, parti arrivé en tête des Européennes, a confirmé que la privatisation de l'audiovisuel public était dans les cartons. Qu'elle serait inscrite à l'agenda du gouvernement, dans l'hypothèse où celui-ci serait dirigé par Jordan Bardella au début de l'été.

À LIRE AUSSI : Élections législatives : Un chroniqueur de CNews devient candidat RN dans le Territoire de Belfort

"Vous allez me forcer à sortir de ma réserve"

D'ici là, les candidats du Rassemblement national à un siège de député martèlent ainsi à longueur d'interviews, y compris dans les médias publics, l'intérêt de cette proposition sur le plan économique sans préciser ce qu'il adviendrait des salariés de ces entreprises. "Désolé pour vous mais j'espère que vous pourrez retrouver de bonnes conditions de travail, et j'en suis sûr", a ainsi glissé Alexis Jolly, candidat RN dans la 6e circonscription de l'Isère, à l'oreille de Jordan Guéant, journaliste à France 3 Alpes qui l'interviewait le 16 juin dans "Dimanche en politique en régions". "Ne vous inquiétez pas, on prendra soin de vous", a ironisé le député sortant.

"Alors, je suis désolé Alexis...

Lire la suite


À lire aussi

"Camping paradis" avec Keen'V, "Show me your Voice", Législatives 2024... Les temps forts à la télévision du 6 au 12 juillet 2024
"J'ai trop souffert" : Alex Goude revient sur la polémique avec Valérie Bénaïm, à l'origine de son départ précipité de "Touche pas à mon poste" sur C8
Box-office : Le phénomène "Un p'tit truc en plus" d'Artus surclasse "Top Gun : Maverick", le plus gros succès du cinéma en 2022