Allergies : alerte à l'ambroisie en Auvergne-Rhône-Alpes

La rédaction d'Allodocteurs.fr

Tous les ans au mois d'août, gare à l'ambroisie ! Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique(RNSA) déclenche son alerte aux pollens d'ambroisie et plus particulièrement dans la vallée du Rhône. Les réactions allergiques concerne environ 13 % de la population de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Trachéites, rhinites allergiques, conjonctivites, eczéma ou encore asthme...Cette plante envahissante a un très fort potentiel allergisant. Il suffit de cinq grains par mètre cube d'air pour déclencher des symptômes sévères chez des personnes sensibles.

Le risque d'allergie est élevé à très élevé de Lyon à Montélimar. Il est ensuite moyen jusqu'à Nîmes et Avignon. Le RNSA parle aussi d'un risque moyen pour une zone située entre Angoulême et Périgueux.

Comme le montre cette carte produite par MeteoSuisse et décrite par le RNSA, le risque d'allergie est très élevé de Lyon à Montélimar et sur le Nivernais.

Le RNSA déconseille aux personnes allergiques de sortir le matin. Il s'agit, en effet, de la période durant laquelle la fleur s'ouvre et où il y a le plus fort taux de pollens dans l'air.

Cette année, la floraison de l'ambroisie a deux semaines d'avance. Le premier pic d'émission pollinique date du 4 août dernier. Cette avance serait due à la pluie et à la sécheresse qui s'est abattue sur cette partie du pays.

Une plante envahissante

L'ambroisie est originaire des Etats-Unis. Elle serait apparue pour la première fois en France à la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui, elle progresse en Europe telle « une mauvais herbe ». Selon Lire la suite sur Francetv info

Ambroisie : la guerre est déclarée
Allergies : l'ambroisie envahit l'Europe
Fin de l'été : attention aux allergies à l'ambroisie
La crise des œufs contaminés profite aux petits producteurs
Le Chili dépénalise l'avortement thérapeutique

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages