En Allemagne, le SPD et les Verts deviennent des “partis de guerre”

En Allemagne, le SPD et les Verts deviennent des “partis de guerre”

“Le SPD se transforme en parti de guerre”, titre en Allemagne Die Tageszeitung, au lendemain de l’annonce, le 26 avril, de livraisons aux Ukrainiens de chars Gepard, appartenant à l’ancien arsenal de la Bundeswehr. “Face à l’insistance des conservateurs de la CDU-CSU et de leurs partenaires au gouvernement, les sociaux-démocrates ont finalement donné leur accord pour [ces] envois d’armes lourdes”, explique le journal de gauche, au-dessus d’une photo d’un char antiaérien près au combat. “Et ce en dépit des menaces russes.”

“Depuis des semaines, le gouvernement allemand avançait pourtant des arguments contre la livraison d’armes lourdes de fabrication occidentale”, rappelle le titre de la capitale, dans son dossier consacré à la guerre en Ukraine. Berlin considérait que le maniement des chars antiaériens était trop compliqué et qu’il faudrait trop de temps pour former les soldats ukrainiens à leur utilisation. Surtout, le chancelier Olaf Scholz et son parti redoutaient que la Russie ne voie de tels envois comme “une provocation”. Ils craignaient que le Kremlin “ne réagisse en attaquant directement” les pays membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan).

“Ces deux arguments semblent avoir été jetés aux oubliettes, s’agissant des Gepard.” Il faut dire que Berlin était sous le feu des critiques. D’autres pays occidentaux, comme les États-Unis ou les Pays-Bas, avaient déjà décidé d’envoyer des armes lourdes, forçant l’Allemagne à réagir. Et sur le plan de la politique intérieure, la pression était également très forte.

“Les présidents des commissions parlementaires Marie-Agnes Strack-Zimmermann (FDP), Toni Hofreiter (Verts) et Michael Roth (SPD) se sont publiquement prononcés en faveur d’une augmentation des livraisons d’armes”, raconte la Tageszeitung, qui précise que tous trois appartiennent à la majorité gouvernementale. L’opposition conservatrice a, quant à elle, proposé de voter une résolution dans ce sens, au Bundestag.

Faire face à “l’horrible réalité de la guerre”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles