Allemagne : pourquoi Olaf Scholz est bien parti pour succéder à Angela Merkel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les sociaux-démocrates ont gagné les législatives allemandes d'une courte tête, dimanche. En deuxième position, le parti conservateur d'Angela Merkel tombe à son plus bas historique, sans être nettement distancé par le SPD. Les scores sont serrés et les différents partis doivent donc négocier. Alors, qui va remplacer Angela Merkel au poste de chancelier ? La route semble se dégager pour le social-démocrate Olaf Scholz, et ce pour trois raisons

D'abord, Olaf Scholz a gagné le vote populaire, dimanche soir. Son parti, le SPD, a remporté plus de voix que la CDU-CSU d'Angela Merkel. Ensuite, la dynamique joue en sa faveur : il progresse partout, tandis que les conservateurs ont été sanctionnés. Enfin, il a d'ores et déjà des partenaires qui expriment leur envie de gouverner avec lui. Ce sont les Verts et les Libéraux, auxquels il a lancé un appel lundi matin et qui l'ont saisi.

Vers une coalition "du feu tricolore"

Ces deux camps ont d'ailleurs déjà commencé à discuter entre eux pour déblayer le terrain, un signe prometteur en vue d'une coalition. Certes, ils ne le disent pas ouvertement en se faisant désirer, une attitude classique. Mais ils le savent bien : la moitié des Allemands souhaitent que cette coalition-là, celle qu'on appelle la coalition "du feu tricolore", voit le jour. C'est très différent de la dernière fois, quand tout ça avait duré jusqu'au mois de mars. À l'époque, personne ne voulait se retrouver en coalition avec Angela Merkel. La grande coalition avait été ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles