En Allemagne, un policier blessé lors d'un attentat au couteau est mort

Un policier allemand a succombé à ses blessures dimanche, deux jours après avoir été blessé à la tête lors d'une attaque au couteau contre un rassemblement anti-islam à Mannheim, qualifiée d'"attentat" par le chancelier Olaf Scholz.

Deux jours après l'attaque au couteau contre un rassemblement anti-islam dans la ville de Mannheim, les autorités allemandes ont annoncé le décès, des suites de ses blessures, d'un policier poignardé à la tête.

Âgé de 29 ans, ce policier "a été opéré en urgence à plusieurs reprises et plongé dans un coma artificiel mais a fini par succomber", ont indiqué, dimanche 2 juin, le parquet et la police de cette ville du sud-ouest de l'Allemagne, dans un communiqué commun.

Cette attaque en plein centre-ville vendredi, qualifiée d'"attentat" par le chancelier Olaf Scholz, a fait cinq autre blessés.

L'agresseur, un homme de 25 ans né en Afghanistan et installé dans le pays depuis 2014, a été blessé par balles lors de l'intervention des forces de l'ordre et n'a pu encore être interrogé. Selon les enquêteurs, il est encore trop tôt pour déterminer avec certitude ses motivations.

"Ce qui se passe dans notre pays me met en colère"

Mais la ministre de l'Intérieur, Nancy Faeser, a dès vendredi évoqué la possibilité d'une piste islamiste.

Et le ministre des Finances, Christian Lindner, un des poids lourds du gouvernement de coalition, s'est montré encore plus direct dimanche. "La mort du jeune policier me touche beaucoup et ce qui se passe dans notre pays me met en colère", a-t-il commenté dans le quotidien Bild.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Allemagne : six personnes blessées au couteau lors d'un ''attentat"
Depuis Dresde, Emmanuel Macron appelle les Européens à la mobilisation face aux extrêmes
En France, la justice face au défi du "terrorisme de masse"