Allemagne : le pays met en place un confinement léger

C’est un confinement plus léger qu'en France qui entre en vigueur lundi 2 novembre en Allemagne, mais l’ambiance est très sombre en Une des journaux. "Qu’est-ce que l’on va devenir ?", se demande le Berliner Zeitung, avec des jeunes qui parlent d’une génération emprisonnée. Ou encore, dans Die Welt, les restaurateurs expriment leur mécontentement et estiment ne pas avoir les ressources nécessaires pour survivre. Les écoles restent ouvertes, la plupart des magasins également. À la différence de la France, il n’y a pas besoin d’attestation pour sortir de chez soi. Civisme des habitants Pas de limite de distance pour les déplacements. Comme au printemps, l’Allemagne mise sur le civisme des habitants pour respecter ces mesures, pour limiter leurs déplacements et pour renoncer à tout séjour touristique dans le pays. Cela sera-t-il suffisant ? C’est le pari d’Angela Merkel, que ces quatre semaines de restrictions prévues suffisent pour freiner la circulation du virus et que l’on puisse envisager le retour à une vie à peu près normale avant Noël.