Allemagne : les pavillons neufs interdits pour lutter contre l’étalement urbain

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Plus aucun pavillon individuel ne pourra être construit à Alsterdorf pour lutter contre l'étalement urbain. (illustration)
Plus aucun pavillon individuel ne pourra être construit à Alsterdorf pour lutter contre l'étalement urbain. (illustration)

Des maisons individuelles avec jardin, alignées, séparées par des haies de thuyas, dans des rues tranquilles aux noms de fleurs. Alsterdorf, un quartier de Hambourg, ressemble à bien d'autres quartiers allemands et, plus largement, européens. Le maire, Michael Werner-Boelz, a néanmoins décidé de mettre un terme à ce type de construction qu'il juge dépassé, raconte Reporterre. « Bien sûr, il est toujours possible de vivre dans une maison ici, en louant ou en achetant une qui existe déjà. Mais pas une maison neuve », explique l'élu écologiste. Les nouveaux pavillons ont donc été interdits dans le secteur.

Désormais, seuls les projets d'immeubles collectifs seront acceptés sur les neuf terrains encore constructibles de ce quartier. Selon Michael Werner-Boelz, il s'agit ici d'une nécessité, car les maisons individuelles représentent un non-sens écologique et social. Néanmoins, les habitants ne partagent pas tous cet avis :« C'est de l'ingérence dans la vie privée des gens. Ils n'ont pas à nous dire comment on doit vivre ! » peste l'un d'eux.

10 000 nouveaux habitants chaque année à Hambourg

La métropole de Hambourg voit arriver 10 000 nouvelles personnes chaque année. Ces arrivées massives mettent la pression sur les prix de l'immobilier, à tel point que les prix au mètre carré se sont envolés ces dernières années. Pour acheter une maison en banlieue, il faut désormais débourser un million d'euros au minimum à Alsterdorf. Même problème pour les locations : les pr [...] Lire la suite