En Allemagne, des parents d'élèves refusent que leurs enfants étudient "Le Journal d'Anne Frank" en classe 

1 / 2

En Allemagne, des parents d'élèves refusent que leurs enfants étudient "Le Journal d'Anne Frank" en classe 

Dans un lycée de l'est de l'Allemagne, des parents d'élèves ont refusé que leurs enfants étudient le Journal d'Anne Franck en classe afin de préparer une visite dans l'ancien camp de concentration nazi de Buchenwald.

Un journaliste allemand raconte, sur son compte Twitter, que les professeurs d'un lycée situé à la frontière germano-tchèque ont reçu de nombreux mails de protestation de la part de parents d'élèves.

Ces derniers s'indignaient du fait que leurs enfants étudient le célèbre Journal d'Anne Franck, qui raconte le quotidien de cette adolescente allemande, déportée en 1945 dans le camp de Bergen-Belsen après deux ans à s'être cachée avec sa famille à Amsterdam pour échapper à la Shoah.

"L'Holocauste relativisé par les parents, mais aussi nié"

"Les idées néonazies sont profondément enracinées au sein de la société, et notamment dans la région de la Saxe", écrit le journaliste Tim Mönch sur le réseau social. "Ici, l'Holocauste est non seulement relativisé par les parents, mais aussi nié et on peut même parler de révisionnisme de l'Histoire".

Celui-ci explique que dans cette classe, un tiers des parents s'est opposé à la lecture de l'oeuvre au motif que celle-ci est "obsolète" car "un seul point de vue y est présenté", et qu'il est difficile de dire si tout s'est vraiment passé tel que cela est raconté par Anne Franck.

Le spectre de l'extrême-droite

L'enseignant a défendu la décision de ces parents...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi