Allemagne : un néonazi condamné à la perpétuité pour le meurtre d’un élu pro-migrants

Source AFP
·1 min de lecture
Le prévenu Stephan Ernst lors de son procès (illustration).
Le prévenu Stephan Ernst lors de son procès (illustration).

Un néonazi allemand a été condamné jeudi 28 janvier à la réclusion à perpétuité par un tribunal à Francfort pour le meurtre d'un élu pro-migrants du parti d'Angela Merkel, qui avait réveillé en juin 2019 le spectre d'un terrorisme d'extrême droite en Allemagne. Ce procès a une portée historique, car il s'agit, depuis 1945, du premier meurtre d'un élu attribué à un sympathisant d'extrême droite.

« La condamnation pour meurtre ne laisse aucune place au doute concernant la culpabilité » de Stephan Ernst, 47 ans, a expliqué le président du tribunal de Francfort, Thomas Sagebiel, lors de l'énoncé du verdict. « Nous savons que nous pouvons difficilement mesurer votre perte et que le procès a été très douloureux pour vous. Notre tâche consistait à mener une procédure équitable et à juger sans tenir compte des intérêts personnels », a-t-il ajouté à l'intention de la famille de la victime.

Dans la nuit du 2 juin 2019, Walter Lübcke, un élu de 65 ans du parti conservateur CDU de la chancelière Angela Merkel, fume une cigarette sur la terrasse de sa maison à Cassel, en Hesse, lorsqu'il est tué d'une balle dans la tête tirée presque à bout portant par Stephan Ernst.

Un « objectif politique »

Après deux semaines d'enquête, Stephan Ernst, proche de la mouvance néonazie, est interpellé. Il accuse aussi un complice présumé, Markus Hartmann, également jugé dans ce procès qui a débuté le 16 juin. Le tueur a présenté ses excuses à la famille de la victime pour ce meurtre « cruel [...] Lire la suite