Allemagne: le libéral Christian Lindner, «faiseur du roi» d'une coalition indécise

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après les législatives, voici venu le temps des négociations en Allemagne pour former une coalition. Le parti libéral FDP retrouve son rôle de « faiseur de roi ». Et c’est son président Christian Lindner qui sera à la manœuvre.

C’est sur lui que repose la plupart des espoirs pour la formation d’une large coalition. Présenté comme charismatique, éloquent et crédible, le jeune Christian Lindner, 42 ans, retrouve son rôle de faiseur de coalition, comme en 2017 lorsqu’il avait mené les négociations avec les Verts et la CDU. Des discussions qui s’étaient achevées brutalement. Le président du FDP avait alors claqué la porte au dernier moment, arguant : « mieux vaut ne pas gouverner que de mal gouverner ».

Aujourd’hui, Christian Lindner va devoir mettre de l’eau dans son vin. Fervent défenseur de l’orthodoxie budgétaire, le chef de file des libéraux semble prêt à faire des concessions, comme il l’a confié dimanche en soulignant le « signal écologique envoyé par les électeurs » lors de ce scrutin.

► À lire aussi : Allemagne: une élection, deux coalitions possibles

Mais avec un résultat qui place son parti en position de force, Christian Lindner ne compte pas pour autant abandonner ses principes. Le président du FDP est un excellent négociateur. Son parti a d’ailleurs gouverné en alternance avec la CDU et le SPD pendant des décennies. Et une éventuelle absence de cette formation dans le prochain gouvernement serait un très mauvais signal adressé à ses électeurs après l’échec des discussions en 2017qui avait privé le FDP de postes au sein du gouvernement.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles