Allemagne: Le ministère de la Défense pas satisfait de son budget

BERLIN (Reuters) - Le ministère allemand de la Défense n'est pas satisfait du budget qui lui a été attribué car cela va le contraindre à repousser au moins un programme international d'armement si de nouveaux fonds ne sont pas débloqués pour 2019, dit-on vendredi de sources au ministère.

Selon ces sources, la hausse des dépenses militaires, bien que supérieure à celle qui était escomptée, reste insuffisante au regard du besoin de renouvellement de l'équipement de l'armée allemande après 25 années de restrictions budgétaires.

Le ministère de la Défense a obtenu 2,5 milliards d'euros de plus que prévu pour l'exercice budgétaire 2019 et l'engagement que son budget va augmenter de manière régulière jusqu'en 2022, passant de 39 milliards d'euros à 42,2 milliards d'euros.

"Cela représente une hausse significative mais on ne peut pas s'en satisfaire au regard des énormes besoins en matière de modernisation", souligne une des sources.

"Nous avons obtenu beaucoup de choses pour la Bundeswehr après de difficiles négociations, mais pas tout ce que nous espérions. L'armée veut rapidement rattraper le retard accumulé pendant 25 années de sous-investissement", ajoute-t-elle.

L'Allemagne a considérablement réduit son budget militaire à la fin de la Guerre froide, avant d'inverser la tendance après l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014.

Le ministère de la Défense entend moderniser en priorité l'équipement des soldats et les réseaux numériques, ce qui signifie qu'il faudra, en l'état actuel du budget, remettre à plus tard au moins un programme d'armement international, indiquent les sources.

La question sera débattue la semaine prochaine en conseil des ministres, alors que la ministre de la Défense, Ursula von der Leyden, et son homologue française Florence Parly ont signé cette semaine quatre accords de coopération pour la conception de nouveaux systèmes d'armement, dont un nouvel avion de combat.

La hausse programmée des dépenses militaires ne permettra en outre pas à l'Allemagne d'atteindre l'objectif de 2% du produit intérieur brut (PIB) réclamé par l'Organisation de l'alliance atlantique (Otan) à ses Etats-membres et régulièrement brandi par le président américain Donald Trump.

De source gouvernementale allemande, le budget de la défense représentera 1,3% du PIB en 2019 et déclinera par la suite si la trajectoire budgétaire actuelle et les prévisions de croissance économique pour les prochaines années se confirment.

(Andrea Shalal; Tangi Salaün pour le service français)