Allemagne: l'armée refuse la livraison de deux Airbus A400M

L'armée de l'air allemande ne veut pas des deux nouveaux avions de transport militaire A400M qu’Airbus devait lui livrer. Des problèmes techniques empêchent les appareils d'être opérationnels pour Berlin. 

De notre correspondant à BerlinPascal Thibaut

On l’appelle « Pannenflieger » ou « l’avion en panne ». De mauvaises langues interprètent le M dans son nom par autre chose que « militaire ». Sur les 31 avions déjà livrés à l’Allemagne, environ la moitié cet automne pouvaient voler. Pourtant Berlin en a besoin régulièrement pour les transports de soldats et de matériels, notamment vers le Mali.

► À écouter aussi : L'A400M dans les rouages de l'opération « Barkhane »

L’armée de l’air allemande a annoncé ce mercredi qu’elle renonçait à prendre livraison de deux nouveaux A400M qui devaient lui être livrés par Airbus. La Luftwaffe estime que les problèmes techniques notamment au niveau des hélices ne répondent pas aux termes du contrat conclu avec le fabricant.

Contrôles des avions

Pour le ministère de la Défense à Berlin, Airbus doit garantir lors de la livraison que l’A400M est opérationnel à 100 % ce qui n’est donc pas le cas d’où le refus des autorités allemandes de prendre réception des deux nouveaux appareils. La Bundeswehr va procéder à des contrôles des 31 avions dont elle dispose déjà soit au moins 30 heures par appareil. Malgré tout, les vols de la Luftwaffe prévus pourront être assurés.

La décision allemande s’ajoute à une longue liste de problèmes depuis la livraison du premier A400M à la Bundeswehr il y a cinq ans auxquels s’ajoutent de nombreux problèmes pour d’autres matériels. Et ce alors que la nouvelle ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer souhaite développer les participations allemandes à des interventions internationales.