Allemagne: l'AfD se choisit un duo de dirigeants radical et modéré

Réunis ce samedi 30 novembre en congrès à Brunswick, le parti allemand d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) a porté à sa tête un duo censé contenter modérés et radicaux, dont l'influence ne cesse de s'étendre dans ce jeune parti.

La réunion déminage en amont du congrès a donc porté ses fruits. Les cadres dirigeants de l'AfD se sont mis d’accord pour la succession du patriarche Alexander Gauland, 78 ans, qui souhaitait passer la main. Pour contenter les modérés et les radicaux du parti, le parti a porté à sa tête un duo représentant chacun des deux courants.

Les quelque 570 délégués de la formation d'extrême droite ont ainsi reconduit le député européen Jörg Meuthen, qui incarne l'aile modérée représentée surtout dans l'ouest de l'Allemagne, mais en perte de vitesse au profit des radicaux. Ceux-ci sont représentés par Tino Chrupalla, à qui il a fallu deux tours pour s'imposer.

Inconnu du grand public, ce peintre en bâtiment de 44 ans est en revanche une célébrité dans son mouvement depuis qu'il a battu une figure locale de la CDU aux législatives de 2017. Député d'une circonscription de Saxe, une région de l’est de l’Allemagne où l'extrême droite réalise parmi ses meilleurs scores, le nouveau coprésident utilise parfois lui aussi un vocabulaire qui fait référence au nazisme.