Allemagne: l’industrie pâtit de la guerre en Ukraine et du Covid en Chine

L'industrie allemande subit les conséquences de la guerre en Ukraine et de la flambée de Covid-19 en Chine. Les chiffres de la production industrielle ont assez lourdement chuté en mars.

Le secteur manufacturier, pilier de l'économie allemande, enregistre une baisse de près de 4% sur un mois, bien pire que ce qu'attendaient les analystes. Si l'on regarde dans le détail, la production de biens intermédiaires et de biens de consommation a certes flanché, mais c'est la fabrication de biens d'équipement qui a particulièrement tiré l'industrie vers le bas.

C'est donc révélateur de la réticence à investir dans un contexte politique et économique tendu, lié, entre autres, à la guerre en Ukraine. Les commandes industrielles pour ce type de biens ont d'ailleurs plongé en mars.

Perturbations sur les chaînes d’approvisionnement

De nombreuses entreprises pâtissent, par ailleurs, des perturbations sur les chaînes d'approvisionnement. En cause : les mesures sanitaires pour lutter contre la pandémie de Covid-19, en particulier en Chine, et la guerre en Ukraine. Cette dernière fournissait, par exemple, des pièces détachées aux constructeurs automobiles.

Si la production industrielle ne rebondit pas dans les semaines qui viennent, cela freinera la croissance allemande. Fin avril, Berlin avait déjà revu sa prévision annuelle à la baisse.

► À lire aussi : Allemagne: les problèmes d'approvisionnement ralentissent la production industrielle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles