Allemagne-Hongrie: le gros coup de gueule du sélectionneur hongrois contre l'arbitrage

Un zéro pointé après deux journées. Déjà battue par la Suisse (3-1), la Hongrie a subi la loi de la Mannschaft (2-0), ce mercredi, lors de la deuxième journée de la phase de groupes de l’Euro 2024. Disposés dans un 3-4-3 bien compact, les coéquipiers de Dominik Szoboszlai ont posé des problèmes au pays hôte et forcé Manuel Neuer à de belles parades. Mais la magie du trio Florian Wirtz-Ilkay Gündogan-Jamal Musiala a fait la différence.

Gündogan ne comprend pas la polémique

"Je suis fier de la prestation de mes joueurs. Je leur ai dit que l'on a rien à regretter. On peut perdre contre l'Allemagne, qui a des joueurs de classe mondiale", a commenté le sélectionneur Marco Rossi en conférence de presse. Avant de pousser un gros coup de gueule contre l’arbitre, le Néerlandais Danny Makkelie.

"On a été malchanceux sur plusieurs situations. Je n'ai pas l'habitude de me plaindre mais ce que l'arbitre a fait sur ce match ? Franchement... En première période il accepte le but alors que Orban a été poussé et il n'y a pas d'appel clair au VAR pour voir les images ? Soyons précis, l'Allemagne mérite certainement de gagner. Ils étaient meilleurs que nous mais je pense que l'arbitre était le plus mauvais de tous ceux qui étaient sur le terrain ce soir", a pesté le coach italien.

Pour lui, le but de Gündogan sur l’ouverture du score, au terme d’un cafouillage dans la surface, aurait donc dû être refusé. "L'Allemagne est sans doute la favorite pour gagner l'Euro mais elle n'a pas besoin d'être aidé par l'arbitre...", a-t-il insisté.

Visiblement mis au courant de la polémique, Gündogan a préféré en sourire : "J'étais surpris que les joueurs hongrois soient en colère sur ça. J'ai joué en Premier League sept ans et tout le monde rirait de ça. Je suis content que l'arbitre ne revienne pas sur cette situation, le ballon revient dans mes pieds et Jamal peut marquer. On en avait besoin à ce moment du match." Avec ce succès, l’Allemagne a officiellement décroché son billet pour les huitièmes de finale.

Article original publié sur RMC Sport