En Allemagne, le G7 affiche son unité et maintient la pression sur Poutine

LUDOVIC MARIN / AFP

C’est Joe Biden qui a donné le ton du sommet : “Nous devons rester unis, car Poutine s’attendait, depuis le début, à ce que le G7 ou l’Otan se divisent d’une manière ou d’une autre. Mais ce n’est pas arrivé et cela n’arrivera pas”, a-t-il martelé dimanche avant son tête-à-tête avec le chancelier allemand, Olaf Scholz.

L’ordre du jour du G7, qui se tient jusqu’à mardi au château d’Elmau, ne manque pas de sujets brûlants, mais “il s’agit surtout de faire passer un message : l’unité face à Moscou” et “la solidarité contre Poutine”, analyse Le Soir.

Un message d’autant plus brûlant que le président russe multiplie les provocations : dimanche matin, quelques heures avant l’ouverture du G7, des missiles russes ont frappé un complexe résidentiel près de Kiev, faisant un mort et plusieurs blessés, dont une fillette de 7 ans.

Cette attaque, “la première visant la capitale ukrainienne depuis trois semaines, a aussi endommagé une école maternelle”, tandis qu’une “autre salve de missiles a frappé Cherkasy, une ville au sud-est de Kiev, qui n’avait encore jamais été attaquée”, rapporte Radio Free Europe-Radio Liberty (RFE-RL). Les bombardements ont été qualifiés de “barbares” par Joe Biden.

Fin des importations d’or russe

Au-delà des appels à l’unité, les dirigeants du G7 espèrent s’entendre ces prochains jours sur de nouvelles sanctions visant à affaiblir l’économie russe et à empêcher Poutine de financer l’effort de guerre. La première a été annoncée par le président américain avant même le début du sommet : l’interdiction des importations d’or russe.

“La Russie est un important pays producteur d’or, dont les exportations ont représenté près de 15 milliards d’euros en 2021, soit 5 % du marché mondial”, explique Radio-Canada. “Quatre-vingt-dix pour cent de ces exportations ont pour destination des pays du G7, et principalement le Royaume-Uni”. Le gouvernement britannique a insisté sur le fait que la mesure aurait “des répercussions énormes sur la capacité de Poutine à lever des fonds”, précise le média canadien.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles