Allemagne: une figure d'extrême droite condamnée à une amende pour un slogan nazi

Le parti d’extrême droite allemande AfD a subi deux défaites judiciaires en début de semaine. Ce mardi 14 mai, l'une des figures les plus radicales du parti était condamnée pour avoir utilisé lors d’une manifestation publique un slogan nazi interdit. La veille, un tribunal confirmait que la mise sur surveillance du mouvement pour « soupçon d’extrémisme » était justifiée.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Alles für Deutschland » (Tout pour l’Allemagne, Ndlr) : la formule sonne a priori anodine et peu étonnante dans la bouche d’un dirigeant nationaliste. Mais il s’agissait d’un slogan des sections d’assaut nazies, les SA, interdits en Allemagne depuis la guerre comme d’autres symboles du IIIe Reich.

Björn Höcke s’est défendu devant la cour de Halle en estimant qu’il ne connaissait pas cette référence avec la période nazie. Le tribunal a estimé cette explication peu crédible pour un ancien professeur d’histoire.

Le leader de l’AfD en Thuringe, où le mouvement est surveillé par les renseignements intérieurs pour son extrémisme avéré, est un adepte des déclarations sur l’histoire allemande sulfureuses.

Condamné à une amende de 13 000 euros

Björn Höcke avait ainsi qualifié dans le passé le mémorial de l’holocauste à Berlin pour les six millions de juifs victimes de la Shoah de « mémorial de la honte ». Il avait aussi plaidé pour un « changement à 180 degrés » de la politique de mémoire allemande.

L’avocat de Björn Höcke a néanmoins annoncé un pourvoi en cassation contre la condamnation prononcée.


Lire la suite sur RFI