Allemagne: une femme expulsée de Turquie et soupçonnée jihadiste de l'EI arrêtée

Une femme de nationalité allemande, soupçonnée d'appartenir à l'organisation terroriste de l'État islamique, a été expulsée de Turquie et arrêtée vendredi soir à son arrivée à l'aéroport de Francfort. Neuf personnes ont été expulsées de Turquie vers l'Allemagne cette semaine, mais Nasim A. est la seule à avoir été interpellée à son arrivée sur le sol allemand.

Selon les informations de la justice allemande, Nasim A. se rend en Syrie fin 2014. Début 2015, elle y épouse un combattant du groupe État islamique et s'installe avec lui dans la ville irakienne Tall Afar.

Le couple vit dans une maison, dont les propriétaires légitimes ont été chassés, arrêtés ou tués par l'organisation terroriste, estime la justice allemande. Pour 100 dollars par mois, Nasim A. s'occupe du ménage afin que son mari soit pleinement à la disposition du l'organisation terroriste. L'EI lui fournit également une arme à feu automatique.

Plus tard, le couple gagne la Syrie, où Nasim A. est arrêtée début 2019 par les forces kurdes.

Des faits pour lesquels Nasim A. sera présentée ce samedi devant la Cour fédérale allemande qui doit décider d’un mandat d’arrêt assorti d’une mise en détention provisoire.

Mais les autorités allemandes n'ont pas toujours suffisamment de preuves à leur disposition pour traduire en justice les membres présumés de l'EI expulsés par la Turquie.

Une autre épouse de combattant du groupe EI, arrivée vendredi soir par le même vol que Nasim A, a été interrogée mais pas arrêtée. Tout comme un homme ayant la double nationalité irakienne et allemande et six membres de sa famille arrivés jeudi à Berlin.

À lire aussi : Allemagne: inquiétude autour du retour de neuf membres présumés de l'EI