Publicité

Allemagne: face à une grève record des conducteurs de train, les usagers partagés

Une grève record vient de commencer en Allemagne. Les conducteurs de trains ont cessé le travail cette nuit et le reprendront lundi à 18 heures. Les usagers rencontrés à Berlin sont quant à eux très partagés par ce mouvement social sans précédent.

Au-delà des revendications salariales, c'est surtout sur la demande du syndicat, une réduction de la durée hebdomadaire de travail de 38 à 35 heures, que les négociations achoppent. D'autres grèves plus brèves ont marqué les derniers mois et le confit social entre le syndicat des conducteurs de trains GDL et la Deutsche Bahn.

Le ministre des Transports Volker Wissing l'a qualifiée de « destructrice » alors que l'Allemagne, où le PIB s'est contracté de 0,3% l'an dernier, se fait distancer dans la compétition internationale. Selon la Deutsche Bahn, il s'agira de la plus longue grève des conducteurs de trains en Allemagne, battant un précédent record de mai 2015. Cette action prolongée « est aussi une grève contre l'économie allemande », a déclaré la porte-parole de la Deutsche Bahn, Anja Bröker, mettant en garde contre l'impact sur les chaînes d'approvisionnement.

Des usagers peu emballés

À la gare centrale de Berlin, trois jeunes femmes rencontrées par notre correspondant, Pascal Thibaut, font la queue à un comptoir de la Deutsche Bahn pour avoir des informations. « Au départ, on devait rentrer demain à Karlsruhe, mais c’est compliqué. On peut partir aujourd’hui pour être sûr d’arriver. Demain, rien n’est garanti », constate l’une d’elle.

(Et avec AFP)


Lire la suite sur RFI