Allemagne: face à la crise énergétique, Berlin éteint la lumière des monuments

La guerre en Ukraine qui dure depuis plus de cinq mois a plongé le monde dans une nouvelle crise énergétique. En Europe, l'Allemagne y est particulièrement vulnérable. Pour aider Berlin, les pays de l'Union européenne se sont engagés cette semaine à réduire de 15% leur consommation de gaz d'ici mars prochain. Mais les Allemands restent inquiets, et le pays prend aussi des mesures au niveau local. À Berlin, les façades des monuments historiques ne seront plus éclairées la nuit.

La façade du Berliner Dom, la cathédrale de Berlin, par exemple, ne sera plus éclairée la nuit. Même chose pour la mairie de la capitale, le château de Charlottenbourg ou encore la Colonne de la Victoire. En tout, 200 monuments emblématiques sont concernés, pour 200 000 kilowatts/heure d'électricité économisés, assurent les autorités de la capitale.

Une mesure surtout symbolique, d'autant plus qu'il faudra une intervention humaine, bâtiment par bâtiment, pour l'appliquer.

À court terme, il n'y aura pas d'économie financière, mais dans le contexte de la guerre en Ukraine, « il est important que nous utilisions notre énergie avec le plus de précaution possible », souligne une élue écologiste de la municipalité de Berlin.

À lire aussi L’Allemagne livre les premiers blindés Guépard à l'Ukraine

D'autres grandes villes ont annoncé des plans d'économie d'énergie et le gouvernement incite les entreprises et les particuliers à baisser leur consommation d'énergie.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles