Allemagne: un ex-officier avoue lors de son procès avoir espionné pour la Russie

Un ancien officier de l'armée allemande a reconnu ce lundi avoir espionné au profit de la Russie, expliquant son acte par sa volonté d'éviter une escalade nucléaire dans la guerre en Ukraine, au premier jour de son procès.

Les cas d'espionnage se multiplient en Allemagne. La semaine dernière, un assistant parlementaire de la tête de liste du parti d'extrême-droite AfD était arrêté et accusé d'avoir travaillé pour la Chine. Plusieurs affaires concernent la Russie et n'épargnent pas les services de sécurité allemands. Un officier de réserve de la Bundeswehr a été condamné il y a un an et demi pour espionnage au profit de Moscou. Un agent secret est actuellement jugé pour espionnage au profit de la Russie. Et depuis ce matin, c'est un officier de l'armée allemande qui est jugé à Düsseldorf.

À lire aussiNouvelle affaire d'espionnage au profit de la Chine en Allemagne: le Parlement européen dans la tourmente

Informations transmises au consulat russe de Bonn

L'accusé a reconnu avoir proposé ses services en tant qu'espion, mais contesté avoir donné un CD avec des données techniques sensibles, comme le lui reproche le parquet. Il n'y avait « rien de grave » dans les informations transmises, a-t-il dit, soulignant avoir essentiellement voulu prouver son statut de soldat de la Bundeswehr.


Lire la suite sur RFI