Allemagne, Espagne, Etats-Unis, Israël... Les professeurs peuvent-ils aborder tous les sujets avec leurs élèves ?

franceinfo
·1 min de lecture

C’était il y a une semaine à peine : des hommages spontanés, un peu partout en France, à Samuel Paty, ce professeur d’histoire décapité par un terroriste islamiste. Après le choc et les cérémonies viennent les questions. Et si l’école n’était pas le sanctuaire que l’on croit ? Rares sont les pays où, comme en France, la laïcité est aussi centrale. Cela ne met pourtant pas l'école à l'abri des pressions de l'islam politique. Au-delà de la question religieuse, ailleurs, comment se passe la transmission des valeurs, du vivre ensemble ? Aborde-t-on en cours les questions de religion, de racisme ou de sexualité ?

En Allemagne, les professeurs ne sont pas à l'abri des menaces et des pressions. Ils parlent eux-mêmes de harcèlement et de campagnes de haine quand certains sujets sont abordés en classe. C'est particulièrement le cas dans un Land, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Les enseignants de la région sont régulièrement la cible de cyber-harcèlement de la part de militants d'extrême droite, par exemple lorsqu'ils parlent en classe de la démocratie et des menaces que les groupes néonazis font peser sur elle.

En Espagne aussi, c'est la droite extrême qui tente de s'immiscer dans les écoles. Ici ce sont les cours d'éducation sexuelle qui lui posent problème. Dans la région de Murcie, au Sud-Est du pays, le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi