En Allemagne, Emmanuel Macron alerte l'Europe face à la montée de l'extrême droite et la menace russe

Emmanuel Macron a profité de sa visite d'État en Allemagne pour tenir ce qui a ressemblé grandement à un meeting de campagne à l'approche des élections européennes.

« Un vent mauvais souffle en Europe », la « Russie sera là demain, après-demain » : le président français Emmanuel Macron a appelé lundi depuis Dresde, dans l'ex-RDA, les Européens à « se réveiller » face à la montée de l'extrême droite et aux menaces extérieures, à moins de deux semaines des élections européennes. Durant près de 45 minutes, dans une ambiance digne d'un meeting électoral, alternant entre le Français et l'Allemand, le chef de l'État, applaudi à chaque envolée sur la défense de la démocratie ou la liberté en Europe, a enflammé son public.

Devant plusieurs milliers d'Allemands chauffés par des concerts, on a également retrouvé dans son discours la trame de celui dit « de la Sorbonne 2 », qu'Emmanuel Macron avait prononcé en avril à Paris, rapporte notre envoyée spéciale, Valérie Gas : construction d'une défense européenne, relance de la croissance, de l'investissement. Mais la défense de l'Europe est revenue inlassablement. Lors des élections à venir, les Européens vont choisir « leur destin », a dit le président. Un choix entre la « tyrannie des extrêmes » ou le « réveil démocratique ». Emmanuel Macron a dramatisé l'enjeu du scrutin en insistant encore une fois sur le risque d'une mort de l'Europe si elle ne défend pas ses valeurs.

(Et avec AFP)


Lire la suite sur RFI