Allemagne: un duo critique à l'égard de la coalition Merkel élu à la tête du SPD

Le SPD en panne dans les sondages a choisi pour le diriger un tandem sceptique vis-à-vis de la coalition avec les conservateurs d'Angela Merkel.

Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

Le vote des militants du SPD est un coup dur pour Angela Merkel. La chancelière a besoin des sociaux-démocrates pour mener à terme son mandat jusqu'en 2021. Or la nouvelle direction du parti qui sera intronisée par le congrès de la semaine prochaine est plutôt favorable à la sortie de la coalition.

Les nouveaux chefs du parti Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans, dit « Nowabo » en interne, vont demander aux militants de se prononcer pour ou contre la poursuite de la coalition, pour ou contre de nouvelles négociations avec la CDU.

Même si Walter-Borjans a répété à plusieurs reprises au cours de sa courte allocution que sa priorité était l'unité du parti. « Nous sommes très conscients du fait qu'on n'a pas ici à faire à une victoire ou une défaite, mais qu'il s'agit de maintenir ensemble ce fantastique parti qu'est la sociale démocratie, et de rapprocher ses différents éléments, là où elle a commencé à se morceler... »

Un vrai défi pour la sociale démocratie allemande, laminée par six mois de querelles internes, et menacée d'extinction si on en croit les dernières élections régionales.