Allemagne: en difficulté, Armin Laschet relance sa campagne pour succéder à Merkel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le suspense est à son comble en Allemagne à trois semaines des élections générales marquées par le départ d'Angela Merkel. Son parti, la CDU, subit un sévère recul dans les sondages et n'est plus qu'en deuxième position derrière les sociaux-démocrates du SPD. Le candidat conservateur Armin Laschet a présenté ce vendredi 3 septembre une équipe d'experts pour tenter de rattraper son retard.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Une équipe d’avenir ». À trois semaines des élections générales, le candidat en difficulté des chrétiens-démocrates (CDU) tente de redonner un second souffle à sa campagne avec huit personnes expertes dans leurs domaines respectifs. On a reproché, entre autres, ces dernières semaines à Armin Laschet de ne pas s’entourer d’autres personnalités. Cela doit changer même si c’est peut-être un peu tard.

Quatre hommes et quatre femmes - parité oblige - ont été désignés. Friedrich Merz, le rival d’Armin Laschet à la direction de la CDU au début de l’année, est chargé des Finances. Il constitue un gage pour les électeurs plus conservateurs et partisans d’une politique économique libérale. Climat, sécurité, éducation, famille, culture, numérique viennent compléter cette équipe de campagne avec d’autres personnes. Le tout pour représenter les différents courants de la CDU.

Sévère recul dans les sondages

La mauvaise image d’Armin Laschet, mais aussi le départ d’Angela Merkel qui attirait les électeurs plus que le parti lui-même, expliquent le sévère recul des chrétiens-démocrates dans les sondages. En un mois, ils ont perdu sept points dans un nouveau sondage, et sont crédités de 20% : du jamais vu.

Les sociaux-démocrates, avec leur candidat Olaf Scholz, font désormais la course en tête avec 25 % des intentions de vote.

► À écouter aussi : Campagne électorale en Allemagne: «Nous avons affaire à une situation inédite» [Invité international]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles