Allemagne: deux centrales nucléaires vont être maintenues en veille

L'Allemagne face à la crise énergétique actuelle et aux risques pour le réseau électrique l'hiver prochain allait-elle décider de remettre en cause l'abandon du nucléaire prévu de longue date pour la fin de l'année ? Une décision difficile pour le ministre écologiste en charge du dossier. Finalement, un compromis a été trouvé avec le maintien en veille de deux des trois dernières centrales pour quelques mois. Elles ne seront donc utilisées au-delà du 31 décembre qu'en cas de nécessité absolue.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Une prolongation globale de la durée des vies des centrales ne serait pas défendable. On ne peut pas jouer avec l’énergie nucléaire » : le ministre de l’Économie et du Climat, le vert Robert Habeck a mis les points sur les i. Pas question de remettre en cause l’abandon du nucléaire en Allemagne prévu à la fin de l’année avec la mise hors service des trois derniers sites en exploitation.

Les quatre entreprises qui gèrent le réseau électrique allemand estiment dans leur nouvelle étude que ce dernier pourrait « dans des cas très improbables » ne pas pouvoir satisfaire la demande pour quelques heures. Cette hypothèse a conduit le ministre à maintenir en veille deux des trois dernières centrales nucléaires jusqu’au printemps 2023.

Robert Habeck

Ils resteront prêts à fonctionner. Les systèmes de refroidissement ne seront pas interrompus. Les contrôles de sécurité auront toujours lieu. Le personnel continuera à travailler. Mais ils ne produiront plus d’électricité. Et si nous devons les utiliser, on les rallume et ils produisent à nouveau de l’électricité.


Lire la suite sur RFI