En Allemagne, demander une carafe d'eau est un sacrilège

En Allemagne, les restaurants offrant de l'eau en carafe sont rares. - Credit:ARIS OIKONOMOU / AFP

Les voix s'élèvent contre cet usage d'une autre époque, soulève « Courrier international ». Malgré les arguments économiques, les restaurants persistent.

Ils persistent et signent. Comme le rapporte Courrier international, la colère gronde en Allemagne alors que le secteur de la restauration refuse - encore et toujours - de permettre aux clients de disposer d'une carafe d'eau gratuitement. Ce qui, en France, est le cas. En effet, si vous poussez la porte d'un bar ou d'un restaurant, le prix de l'eau potable est compris dans la note de votre repas, comme le confirme la Direction générale de la répression des fraudes.

En Allemagne, vous risquez d'être mal accueilli si vous faites une telle demande. « La fixation des prix est l'affaire des restaurateurs et c'est très bien ainsi », maintient face à la presse allemande la responsable du principal syndicat de restaurateurs. Et de poursuivre avec une mise en situation, « si dix cyclistes en sueur arrivent et demandent tous un litre d'eau gratuite, on ne peut pas les servir gratuitement, car le service et le nettoyage des verres et des tables coûtent de l'argent ».

Cette position est même parvenue à s'imposer au niveau européen. En 2019, une directive de Bruxelles voulait obliger les restaurateurs à fournir gratuitement ou « contre une faible rémunération » de l'eau du robinet. Face à l'opposition farouche des restaurateurs allemands, la « suggestion » a été préférée à l'« obligation ».

À LIRE AUSSI UE : la France, trop légère dans l'encadrement du lobbying

L'eau du robinet pas assez rentable pour les restaurants

Pourquoi une telle position ? La réponse est assez simple [...] Lire la suite

VIDÉO - Sécheresse et inondations : les effets du changement climatique sur le monde d’ici 2050

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles