Allemagne : des cures contre le burn-out parental dans des établissements spécialisés pris en charge par la Sécurité sociale

France 3
·2 min de lecture

Des mamans et des papas au bout du rouleau sont accueillis en Allemagne dans des cliniques dédiées au traitement de ce qui était autrefois appelé surmenage ou dépression… Extrait du magazine "Nous, les Européens" diffusé dimanche 28 mars 2021 à 10h45 sur France 3.

"Le moment où j’ai compris que j’étais à bout et que je n’en pouvais plus, c’est lorsque ma fille m’a demandé de lui nouer ses lacets. C'est un détail qui n’aurait jamais dû m’énerver, mais j’ai explosé. Je lui ai crié dessus pour rien. Cela a été un déclic. J’ai pensé que je ne pouvais pas faire à mes filles, à moi-même… Je suis allée chez le médecin pour demander de l’aide", confie une maman de 33 ans au magazine "Nous, les Européens" (replay). Cette aide est parfaitement reconnue par le système de santé en Allemagne. Les cures pour traiter le burn-out parental sont validées et presque remboursées par la Sécurité sociale. Les participant-e-s ne paient que dix euros par jour pour la nourriture et l’hébergement.

Si les médecins évoquaient il y a quelques années le surmenage ou la dépression, le terme de burn-out parental est désormais utilisé sans hésitation. "Je ne crois pas que ce soit tabou de parler de burn-out parental. Les femmes en parlent volontiers, explique la psychologue Carola Casaretto, qui exerce dans la clinique Elly Heuss-Knapp, à Plön, dans le nord de la République fédérale d’Allemagne. Le problème est ailleurs : on ne les écoute pas. Beaucoup de jeunes femmes sont aujourd’hui confuses parce que les attentes sur elles pèsent de toutes parts : l’employeur, les amis, le mari, la famille… tout le monde veut quelque chose d’elles. Et elles portent le désir de tout faire parfaitement. Cela ne peut mener qu’à l’épuisement…"

100 000 mères et 6 000 pères (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Ce contenu pourrait également vous intéresser :