Allemagne : cinq questions sur le scandale financier autour de la société Wirecard

franceinfo avec AFP

C'est un vaste scandale qui met en difficulté les autorités de contrôle du secteur financier allemand. Wirecard, une société de paiement en ligne, vient de déposer le bilan sur fond d'accusations de "fraude de grande envergure" par l'auditeur de ses comptes. Le cabinet EY (Ernst & Young) a même refusé de certifier les comptes 2019 de l'entreprise, convaincu de disposer "d'indices clairs" sur une "volonté de tromperie" impliquant "plusieurs parties dans le monde et diverses institutions".

Cette affaire de maquillage de comptes présumé dépasse désormais les frontières du pays, puisque l'agence européenne de supervision des marchés financiers (ESMA) demande une enquête, vendredi 26 juin, sur les éventuels manquements de la supervision allemande dans ce scandale

1Quel est le point de départ du scandale ?

La société Wirecard garantit des règlements de transactions effectuées en ligne par des entreprises, telles que des compagnies aériennes, des agences de voyage ou des pharmacies en ligne, encaissant au passage une prime de risque. La société a révélé qu'une somme de 1,9 milliard d'euros inscrite à son bilan, et censée provenir de banques aux Philippines, n'existait en fait "très probablement" pas. Les fonds devaient se trouver sur des comptes basés dans le pays asiatique, mais à Manille, la Banque centrale assure que cet argent n'est jamais arrivé dans le pays.

"Je ne peux pas croire qu'une entreprise comme Wirecard n'ait pas su qu'une somme de près de deux milliards d'euros ne (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi