Allemagne : qui sont les candidats à la succession d’Angela Merkel à la CDU ?

Nicolas Berrod (@NicolasBerrod )

Trois candidats au profil différent s’affrontent pour succéder à Angela Merkel à la tête de la CDU, le parti conservateur, qui tient son congrès ce vendredi.


C’est un règne de presque 18 ans qui prend fin. La chancelière allemande Angela Merkel, présidente de la CDU depuis avril 2000, va rendre son poste à la tête du parti conservateur ce vendredi 7 décembre. Les militants, réunis en congrès, s’apprêtent à élire leur futur chef parmi trois postulants.

Derrière la bataille pour la succession, se joue aussi la question de la ligne politique. Car Angela Merkel a recentré la CDU ces dernières années, faisant à plusieurs reprises alliance avec les sociaux-démocrates pour former un gouvernement. Mais certains cadres du parti, affolés par la percée de l’AfD (extrême-droite), plaident au contraire pour une ligne beaucoup plus ferme. Passage en revue des trois candidats.

Annegret Kramp-Karrenbauer, l’héritière


-

/AFP/Odd Andersen

Elle en a assez d’être surnommée la « mini-Merkel ». Annegret Kramp-Karrenbauer, nommée secrétaire générale de la CDU par la chancelière en février dernier, a pourtant bien un profil d’héritière de l’actuelle présidente du parti. « AKK », comme on l’appelle aussi, partage avec Angela Merkel un même positionnement modéré, même si elle est par exemple opposée au mariage pour les homosexuels.

Cette ancienne ministre régionale de la Sarre s’est, en revanche, démarquée pendant sa campagne en plaidant pour consulter davantage la base du parti. En tant que secrétaire générale du parti, elle s’est lancée il y a plusieurs mois dans une tournée en Allemagne, à la rencontre des militants. « Ça a été très bien vu par les gens, elle est proche d'eux et elle fait campagne sur ça », indique Barbara Kunz, chercheuse à l’Institut français des relations internationales et spécialiste de l’Allemagne.

Friedrich Merz, le revanchard


-

/AFP/Odd Andersen

Premier candidat déclaré, Friedrich Merz, 63 ans, a l’occasion de prendre sa revanche sur Angela Merkel. En 2002, (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

L’Aquarius bloqué à quai, SOS Méditerranée cherche un nouveau navire humanitaire
Irak, Serbie, Allemagne… les Gilets jaunes essaiment au-delà de nos frontières
Brexit : pour Theresa May, il faudra un miracle
Iran : attentat à la voiture piégée dans le Sud-Est
Rudy Giuliani, le « cyber-expert » de Trump, se piège lui-même sur Twitter