Allemagne: la Bundesbank s'inquiète de signes de récession pour 2023

L'économie allemande multiplie les signes d'essoufflement. Une récession paraît de plus en plus inévitable, crise énergétique oblige. L'inflation atteint des sommets historiques. L'industrie très exportatrice souffre et la consommation intérieure tout autant.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Chaque jour ou presque, une nouvelle étude vient noircir le tableau et pronostique une récession pour l’économie allemande. Le rapport mensuel de la Bundesbank ce lundi confirme d’autres projections. La banque centrale, elle aussi, table sur une récession.

Après la très symbolique hausse du produit intérieur brut au deuxième trimestre de 0,1%, la Bundesbank table sur un recul au quatrième trimestre et début 2023. Pour l’année prochaine, la banque centrale n’avance pas de chiffres. Les instituts de conjoncture IFO et IFW tablent eux sur un recul de 0,3 voire 0,7% l’an prochain.

La guerre en Ukraine et la crise énergétique expliquent cette détérioration brutale de la situation économique qui remet en cause des pronostics antérieurs bien plus positifs. La flambée des prix de l’énergie s’attaque à un des piliers, et pas seulement à court terme, du « made in Germany » dont le succès s’explique par une industrie très exportatrice.

La hausse sensible de l’inflation qui pourrait dépasser les 10% dans les mois qui viennent nuit à la consommation privée. Les fournisseurs de services qui en dépendent sont, eux aussi, frappés.


Lire la suite sur RFI