Allemagne. Au Bundestag, la mise en garde de “Mamie Merkel” contre le communisme

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La chancelière allemande a pris parti devant le Bundestag, mardi 7 septembre, pour le candidat de la CDU-CSU Armin Laschet, avant de fustiger son adversaire du SPD Olaf Scholz et une coalition gouvernementale qui intégrerait le parti de gauche Die Linke. Die Tageszeitung relève le changement de ton de celle qui quittera ses fonctions après les élections législatives du 26 septembre.

De Mutti (“la maman”), son surnom le plus courant, à Oma (“mamie”), la Tageszeitung a franchi le pas. Après le discours combatif de Angela Merkel devant le Bundestag mardi 7 septembre, le quotidien de gauche ironise ce matin en une en titrant :Mamie raconte le communisme”.

Lors de la dernière séance de la législature avant les élections – et donc de son dernier discours –, la chancelière allemande a mis en garde contre les “dangers” d’une coalition gouvernementale entre les sociaux-démocrates, les Verts et le parti de gauche radicale Die Linke.

“Au Bundestag, on a cru avoir la berlue, mais, oui, c’était bien Angela Merkel qui se tenait à la tribune”, commente le journal, étonné de ce changement de ton. “Une Angela Merkel fort différente de celle de ces seize dernières années.”

Oubliée, la “chancelière modérée”

Pour le quotidien de Berlin, la femme d’État cherchait l’affrontement, alors que les sondages ne sont pas favorables à son parti (CDU) et à son allié bavarois (CSU). “Ce n’était plus la chancelière modérée qui parlait toujours calmement et prudemment de l’état de la nation et de compromis”, explique-t-il.

On aurait dit qu’elle était redevenue la secrétaire générale de la CDU de 1999, toujours à la recherche d’une polémique.”

Angela Merkel a notamment attaqué son propre ministre des Finances et vice-chancelier, le candidat social-démocrate Olaf Scholz (SPD), avant de réaffirmer son soutien à

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles