Allemagne : arrestation d’un membre de l’ancienne Fraction Armée rouge, recherché depuis des décennies

D’après les informations de Bild, confirmées ce mardi 27 février par la justice allemande, la police de Berlin-Kreuzberg a procédé à l’arrestation de Daniela Klette la veille dans la capitale. Elle était recherchée depuis plus de vingt ans pour des tentatives de meurtre et plusieurs braquages lorsqu’elle œuvrait au sein de la Fraction Armée rouge (FAR), une organisation terroriste d’extrême gauche ayant sévi de 1968 à 1998 en Allemagne de l’Ouest.

Accusée de dix crimes et de trois tentatives de meurtre

Daniela Klette est suspectée de faire partie de la « la troisième génération de la FAR », bien mieux organisée que les deux précédentes. Elle est accusée d’avoir commis dix crimes, trois tentatives de crimes et d’avoir blessé vingt-neuf personnes. Ses traces ont notamment été retrouvées sur les lieux de l’attentat commis contre la prison de Darmstadt, qui n’avait pas fait de victime.

Une tentative d’attentat contre un bâtiment de la Deutsche Bank à Eschborn, en février 1990, semblait également marquée de son empreinte, tout comme les tirs contre l’ambassade des États-Unis à Bonn en pleine guerre d’Irak. Malgré l’autodissolution de la Fraction Armée rouge en 1998, Daniela Klette est aussi accusée de l’attaque d’un véhicule avec avec Ernst-Volker Staub - autre membre de la FAR encore activement recherché - en juillet de l’année suivante.

Depuis, elle n’avait plus fait parler d’elle, hormis des traces d’ADN retrouvées en janvier 2016, aux côtés de deux autres anciens membres d...


Lire la suite sur LeJDD