Allemagne : avec Armin Laschet à sa tête, la CDU se tourne vers l’écologie

·1 min de lecture

Le nouveau président des conservateurs allemands est le modéré Armin Laschet. Son programme : organiser la succession de Merkel à la chancellerie et préparer le parti à un "mariage" inédit avec les Grünen.

Les conservateurs allemands sont restés fidèles à la ligne modérée de " Mutti ", Angela Merkel, leur chancelière bien-aimée qui quittera le pouvoir au lendemain des élections du 26 septembre prochain. Samedi 16 janvier, les 1 001 délégués de la CDU ont ainsi élu Armin Laschet à la présidence du parti, le plus merkelien des candidats en lice. Le très droitier Friedrich Merz a été battu de peu. C’est la seconde fois qu’il échoue à prendre le contrôle du parti. " Avec 52,6 %, certains disent que le résultat est juste. Je ne trouve pas car j’ai été confronté à deux concurrents forts et reconnus pendant 10 mois de campagne. En étant élu président de la CDU, j’ai désormais l'autorité que me confèrent les 450 000 membres d’un parti qui a gouverné l'Allemagne de multiples fois ", a-t-il appuyé sur la chaine ZDF après la victoire.Le toujours souriant Armin Laschet (59 ans), ministre-président du grand land de Rhénanie du nord – Westphalie, a un parcours riche et intéressant puisqu’il a été député fédéral et européen mais aussi ministre régional chargé des questions d’intégration ou encore ministre des Affaires européennes. Et c’est en 2017 qu’il a réussi à ravir ce land de 18 millions d’habitants aux sociaux-démocrates. Il a donc prouvé qu’il savait gagner des élections....

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

L'Allemagne, un modèle pour la police française ? Pas si sûr

France, Allemagne, Autriche : la guerre des stations de ski aura-t-elle lieu ?

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

Union Européenne : Pourquoi l’Allemagne bloque les demandes de sanctions françaises contre la Turquie