Allemagne: amende confirmée contre une femme médecin ayant "promu" l'IVG

1 / 2

Allemagne: amende confirmée contre une femme médecin ayant "promu" l'IVG

Vendredi, un tribunal allemand a confirmé la condamnation d'une gynécologue qui faisait savoir sur internet qu'elle pratique l'avortement.

Un tribunal allemand a confirmé vendredi en appel l'amende infligée à une femme médecin pour avoir fait savoir sur internet qu'elle pratiquait l'avortement, une histoire qui a suscité un vif débat en Allemagne.

Article 219a

En première instance, le tribunal de Giessen avait condamné Kristina Hänel, 61 ans, à une peine de 6.000 euros, se fondant sur l'article 219a du Code pénal allemand qui assimile ce type d'information à de la promotion voire de la publicité pour l'interruption volontaire de grossesse (IVG).

Les juges n'ont pas voulu s'exprimer sur le fond, mais ont invité à régler la question sur le plan politique.

"Vous devez considérer cette décision comme un titre honorifique dans la lutte pour une meilleure loi", a déclaré le tribunal.

Manifestation de soutien

Plus de 200 manifestants s'étaient rendus devant le tribunal pour afficher leur soutien à Kristina Hänel.

Dans une lettre ouverte adressée à la chancelière Angela Merkel en mars, Kristina Hänel demandait l'abrogation de ce paragraphe "anachronique", adopté en mai 1933, peu après qu'Adolf Hitler se soit arrogé les pleins pouvoirs.

"Je n'arrive pas à croire qu'aujourd'hui, les temps et le langage des "faiseuses d'anges" puissent encore jouer un rôle dans un pays que le monde regarde autrement avec reconnaissance", s'indignait-elle.

Ses démêlés judiciaires avaient fait des vagues dans le pays, rappelant aux...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi