Allemagne - Élections en Bavière : vers une percée verte ?

Par Pascale Hugues

Ludwig Hartmann, Katharina Schulze et Robert Habeck sont les nouveaux fers de lance de l'écologie en Allemagne.

Les Verts, emmenés par Robert Habeck et Annalena Baerbock, sont crédités dans les sondages de 18 % d'intentions de vote, les plaçant devant l'AfD.


La CSU, en situation de monopole quasi permanent au cours des dernières décennies en Bavière, se prépare à une débâcle tonitruante dimanche soir : non seulement il est presque sûr qu'elle perdra la majorité absolue qui lui permet de régner en solo, mais elle devra, si elle veut continuer à gouverner à Munich, faire alliance avec un ou plusieurs partis rivaux. Contre toute attente, les grands profiteurs de cette débandade sont les Verts qui, tous les sondages s'accordent avec constance depuis des semaines, devraient décrocher autour de 18 % des voix. En ravissant la seconde place en Bavière, les Grünen doubleraient les populistes de l'AfD, nouveaux venus ambitieux, et les sociaux-démocrates, vieux routiers fatigués. Un scénario inimaginable il y a quelque temps encore.

Lire aussi Allemagne : comment l'AfD a tissé sa toile

Même si les sondages sont à prendre avec des pincettes parce que les Verts enregistrent généralement de meilleurs résultats dans les estimations des intentions de vote que dans les urnes, cette ascension est indéniable. Les raisons de ce succès impressionnant sont multiples :

- la sécheresse de cet été qui n'en finit pas, la canicule des mois de juillet et août et les angoisses des effets du réchauffement climatique dans cette opinion publique traditionnellement sensible aux questions d'environnement redonnent toute leur actualité au programme du petit parti écologique ;

- la débandade des partis au gouvernement qui, depuis des mois, ne cessent de s'entredéchirer en public a fait naître des envies d'alternative. Une partie des électeurs bavarois est exaspérée par Horst Seehofer, ministre CSU de l'Intérieur et représentant de leur région au sein de la (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

Pour Angela Merkel, c'est la lutte finale !
Allemagne : qui est Alexander Gauland, ce numéro deux de l'AfD qui n'hésite pas à plagier Hitler ?
Budget 2019 : la France pas tout à fait dans les clous européens
Berlin : 15 km d'artères sans diesel, la mesure qui fait grimacer les constructeurs
Recevez la newsletter Le Point.fr