Allaitement en public: Disneyland Paris présente ses excuses à une maman

·4 min de lecture
Disneyland Paris a présenté ses excuses à Laura, une maman australienne qui allaitait son enfant sur un banc du parc d'attractions. (Photo: AURELIA MOUSSLY via AFP)
Disneyland Paris a présenté ses excuses à Laura, une maman australienne qui allaitait son enfant sur un banc du parc d'attractions. (Photo: AURELIA MOUSSLY via AFP)

ALLAITEMENT - Cette maman australienne ne s’attendait certainement pas à ce qu’on lui demande d’arrêter d’allaiter son enfant. Mais c’est ce qu’il s’est passé à Disneyland Paris, samedi 3 juillet. Depuis, le parc d’attractions a présenté ses excuses à la concernée.

Tout commence par un tweet posté dimanche 4 juillet, retweeté à l’heure actuelle plus de 700 fois: “Hier vos agents de sécurité ont empêché une maman d’allaiter son bébé de 2 mois au motif que cela choquait la clientèle étrangère! En France, en juillet 2021! Délit d’entrave à l’allaitement on en est où?”, s’interroge Marie, qui a assisté à la scène.

“Pour information elle était australienne, complètement choquée et a très mal vécu que la sécurité la somme de remettre la vidéo qu’elle avait faite de leur intervention”, ajoute-t-elle.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“Pas autorisé par le règlement”

Alors qu’elle allaitait sur un bac, des agents de sécurité seraient alors intervenus pour lui demander de cacher son sein. Contactée par Le Parisien, Marie, psychiatre; explique: “J’ai senti que la dame était mal, qu’elle ne comprenait pas ce qui se passait. Je ne l’ai pas vu allaiter mais les agents de sécurité lui répétaient en boucle que ce n’était pas autorisé par le règlement, en comparant cela au port du masque obligatoire. Cela n’a rien à voir, ça m’a énervé!”

Pour soutenir la maman australienne, cette dernière se serait alors assise à ses côtés pour allaiter son propre enfant. “Les agents sont restés bouche bée. Ils ne m’ont rien dit et ne voulaient sûrement pas faire d’esclandre pour se retrouver avec un attroupement de femmes allaitantes”, poursuit-elle.

Également interrogée par Le Parisien, la concernée, Laura, 33 ans et vivant à Paris, explique que ce jour-là, “il y avait beaucoup de monde” dans le parc. “Quand j’ai trouvé ce banc, j’étais contente.” Mais une dizaine de minutes plus tard, les agents lui ont demandé d’aller ailleurs. “Qu’il y avait des gens d’autres cultures et d’autres religions qui peuvent me voir”, ajoute-t-elle.

Excuses de Disneyland

Depuis, Disneyland Paris a d’abord tenu à s’expliquer. Lundi soir, des précisions ont été données sur le compte Twitter officiel du parc d’attractions:

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ce mardi 6 juillet, Disneyland paris a publiquement présenté ses excuses et précise qu’il n’y a “aucune restriction sur l’allaitement” dans le parc.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des excuses qui sont arrivées après que la polémique a pris de l’ampleur. Ce mardi matin, Marlène Schiappa s’est saisie de l’affaire sur Twitter et a lancé qu’on ne “décide pas où et quand un bébé va avoir faim”, tout en ajoutant de ne pas “stigmatiser les mères”.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La députée du Val d’Oise, Fiona Lazaar (ex-LREM), a adressé un courrier à la présidente de Disneyland Paris. “Chaque femme doit pouvoir nourrir son enfant, comme elle le souhaite et où elle le souhaite”, écrit celle qui a déposé un projet de loi pour la création d’un délit d’entrave à l’allaitement dans les espaces publics.

De leur côté Laura et son conjoint ont fait une réclamation après leur journée au parc et devraient se faire rembourser, précise Le Parisien.

À voir également sur Le HuffPost: Cette mère a trouvé une solution pour allaiter facilement et discrètement en public

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles