Allaitement : 3 conseils à retenir pour arrêter de culpabiliser

A la sortie de la maternité, il n'y a pas de débat plus clivant que celui de l'allaitement. Dans le podcast "Sage-Meuf ", la sage-femme Anna Roy partage son expérience personnelle de mère face à ce choix : donner le sein ou le biberon ? Et une fois que la décision est prise, comment l’assumer et faire face aux critiques ou aux remarques ?

Idée n°1 : quoi qu’on fasse, en tant que femme, on est systématiquement jugée que l'on décide d'allaiter au sein ou au biberon.

"Pour Auguste, à quelques semaines d'intervalle, je me suis retrouvée deux fois de suite dans le même parc, en train d'allaiter mon bébé, raconte Anna Roy. La première fois, une connaissance du quartier s'approche et me dit : ‘Je ne sais pas comment tu fais pour supporter de te faire téter les seins comme ça toute la journée, toi qui es une femme si libre et si puissante.’ " La sage-femme décide de ne pas répondre, elle est dans l’incompréhension face à ce jugement.

Puis, deux mois plus tard, la voilà qui fait à nouveau l’objet d’une critique. Mais cette fois, parce qu’elle donne le biberon. "Une autre femme que je connais à peine vient me voir et me dit : ‘Tu aurais quand même pu insister avec l'allaitement ! Ce n'est quand même pas si compliqué d'allaiter quand on a repris le boulot !’ Ce n'était pas ce que j'avais envie d'entendre, et encore moins ce dont j'avais besoin", confie Anna Roy.

Vous voulez écouter ce podcast ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur  Europe1.fr  et sur Apple PodcastsSp...


Lire la suite sur Europe1