Pour "alléger et simplifier le travail des directeurs d'école", le ministère de l'Education nationale annonce des premières mesures

franceinfo

Le ministère de l'Education nationale promet d'agir, près de deux mois après le suicide d'une directrice d'école, Christine Renon, à Pantin (Seine-Saint-Denis). Dans un communiqué diffusé mercredi 13 novembre, le ministère annonce de "premières mesures visant à alléger et simplifier le travail des directeurs d'école", et à "répondre aux enjeux et difficultés" auxquels ils sont confrontés "dans l'exercice de leur métier".

Au cours de l'année scolaire 2018-2019, 58 agents de l'Education nationale se sont suicidés, et onze depuis la rentrée de septembre, selon les données du ministère dévoilées le 6 novembre. Le 21 septembre, Christine Renon, directrice d'une école maternelle de Pantin, avait mis fin a ses jours sur son lieu de travail. Dans une lettre laissée à une trentaine de collègues deux jours plus tôt, elle racontait "son épuisement" et la solitude des directeurs d'école, l'accumulation de tâches "chronophages", les réformes incessantes et contradictoires.

Dans son communiqué, et "en attendant des mesures plus importantes et plus structurelles" après concertation, le ministère de l'Education nationale annonce ainsi l'envoi d'un questionnaire à l'ensemble des directeurs d'école. Celui-ci, réalisé en lien avec les syndicats, "vise à établir un état (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi