Alizée interpelle Olivier Véran : "Il faut que les choses bougent !"

·1 min de lecture

Il n’est pas rare que les artistes utilisent leur notoriété pour tenter de faire avancer certaines causes. Alizée est de ceux-là. La maman d’Annily et de Maggy a partagé en story de son compte Instagram, ce lundi 4 octobre, le témoignage poignant d’Isabelle Schaal, une femme atteinte de la maladie de l’algie vasculaire de la face, aussi appelé la maladie du suicide. "Prenez deux minutes de votre temps pour lire ce post ! Il faut que les choses bougent…”, a écrit l’épouse de Grégoire Lyonnet en commentaire.

Isabelle Schaal est âgée de 47 ans et est atteinte d’algie vasculaire de la face chronique, une maladie qui occasionne des douleurs insupportables, au point qu'elle est aussi surnommée la maladie du suicide, certains patients mettraient fin à leur jour ne supportant plus la souffrance qu'engendre cette pathologie. L'acteur Daniel Radcliffe est notamment atteint de cette maladie. En janvier dernier, Isabelle Schaal a lancé une pétition qui a déjà récolté plus de 115.000 signatures. Elle y explique que des médicaments existent pour soulager les quelque 150.000 patients français, mais début 2021, la France aurait décidé de ne pas les commercialiser dans les pharmacies. Ces médicaments ne seraient disponibles que dans quelques hôpitaux et ne seraient jamais remboursés. Or, ils coûtent extrêmement chers, “environ 560 € l’injection” qui doit être faite tous les mois. “Il est inadmissible (...) que nous ne fassions rien pour sortir les malades de l’algie vasculaire de la face de l’enfer (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Cédric Jubillar et ses enfants : pourquoi il piochait de l'argent dans leurs livrets A
Line Renaud sous le charme d'Emmanuel Macron : "Il est très intelligent"
Jean-Jacques Goldman : pourquoi il a renoncé à chanter sur scène
Bernard Tapie savait qu'il avait perdu contre le cancer : "Il s'est laissé partir"
"Je n'ai jamais eu une influence pareille" : Éric Zemmour "porté" par les sondages

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles