Aliments ultra-transformés : un site et une application mobile pour les repérer et les éviter

France 2

Entre les étiquettes illisibles et les industriels de l'agroalimentaire qui gardent leurs secrets, vous êtes un peu perdu quand vous faites vos courses ? Comment faire le tri ? Après une enquête sur les aliments ultra-transformés, Elise Lucet recevait sur le plateau d'"Envoyé spécial" Stéphane Gigandet, fondateur de Open Food Facts.

Open Food Facts, comment ça marche ? "C'est une base de données sur les aliments, et aussi une application [pour téléphone portable] qui permet de scanner les aliments et d'obtenir très facilement deux indicateurs : le Nutri-score, qui indique la qualité nutritionnelle [trop de gras, de sucre, de sel, ou au contraire riche en fibres, fruits, légumes...], et le Groupe Nova, qui indique par une note de 1 [aliments simples et bruts] à 4 [aliments ultra-transformés] si un produit est transformé ou ultra-transformé."

Deux exemples : les barres de céréales et les yaourts aux fruits. Des produits que nous croyons sains et que nous donnons chaque jour à nos enfants. En scannant le code-barres du paquet de céréales avec l'application Open Food Facts, on découvre un Nutri-score de D : "C'est pas terrible. Il y a beaucoup de gras, de sucre, et du sel." Le Groupe Nova, est de 4, "[ce] qui indique un aliment ultra-transformé", avec de nombreux additifs (lécithine, sorbitol...). Pour les yaourts, le Nutri-score est de C. Mieux, mais pas parfait : "C'est gras et, surtout, très sucré : presque 13% de sucre." (Les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi