Une alimentation végétale de bonne qualité diminuerait de 22 % le risque de développer un cancer colorectal chez les hommes

Le cancer colorectal (du gros intestin) représente la quatrième cause de décès par cancer dans le monde. De nombreuses études montrent que l'alimentation est un important facteur de risque modifiable des cancers. En particulier, un régime alimentaire riche en fibres est associé à une diminution du risque de cancer colorectal, tandis que les viandes rouges et transformées sont associées à un risque accru de développer ce type de cancer. Toutefois, l'impact de la qualité nutritionnelle des aliments végétaux sur cette association bénéfique n'était pas clair.

Trois indices de qualité nutritionnelle des végétaux

Des chercheurs de l'université Kyung Hee (Corée du Sud) ont évalué cet impact en se basant sur trois indices préalablement définis : l’indice global de régime à base de végétaux (PDI), l’indice de régime « sain » à base de végétaux (hPDI) et l’indice de régime « malsain » à base de végétaux (uPDI). Les aliments végétaux « sains » comprenaient les céréales complètes, les fruits, les légumes, les huiles végétales, les noix et les légumineuses, et les aliments végétaux moins sains comprenaient les céréales raffinées, les jus de fruits, les pommes de terre et les sucres ajoutés.

Les consommations alimentaires de 79 952 hommes et 93 475 femmes ont été analysées. En utilisant les données obtenues à partir des registres du cancer, les auteurs de l’étude publiée dans BMC Medicine ont calculé l'incidence des nouveaux cas de cancer colorectal jusqu'en 2017 (suivi moyen de 19,2 ans). Au total, 2,9 % des participants ont développé un cancer colorectal pendant la période d'étude.

Association entre l'indice hPDI de régime alimentaire à base de végétaux « sains » et le risque de cancer colorectal, chez les hommes et les femmes de l'étude de cohorte multi-ethnique. © J. Kim et al., 2022
Association entre l'indice hPDI de régime alimentaire à base de végétaux « sains » et le risque de cancer colorectal, chez les hommes et les femmes de l'étude de cohorte multi-ethnique. © J. Kim et al., 2022

Influence du sexe et de l’origine ethnique sur les résultats

Les chercheurs rapportent que les hommes qui mangeaient les quantités quotidiennes moyennes les plus élevées d'aliments végétaux sains...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura