Alimentation : vers la création d’un chèque alimentaire pour les plus précaires ?

Face à la crise liée au Covid-19, les files d’attente ne cessent de s’allonger devant les centres de distribution d’aides alimentaires. Des ménages, mais aussi des jeunes, ont de plus en plus de mal à se nourrir. Le chèque alimentaire devrait répondre à cette problématique. La majorité parlementaire réclame un geste fort de la part du gouvernement, avec un chèque de 30 à 50 euros par mois pour les jeunes et les familles en situation de précarité. Soutenir l’agriculture locale 9 millions de citoyens pourraient être concernés par cette aide, qui devront respecter une condition : acheter des produits locaux ou bio. "Plus de 85% de cet argent public va directement aller vers les agriculteurs de proximité" assure Mounir Mahjoubi, député (LREM) de Paris. Reste à trancher le montant du budget alloué à cette mesure, qui pourrait être comprise entre 1,5 et 3 milliards d’euros. Selon Matignon, les décisions devraient être prises d’ici la fin du mois de mars.